» Accueil » Les commandements de l’Islam

Les commandements de l’Islam

Cher frère, adoptez pour ligne de conduite dans vos relations avec les autres cette parole du Prophète :

« Evite les interdits et tu seras alors le plus pieux des hommes, satisfais-toi de la portion qu'Allah t'a donnée et tu seras alors le plus riche des hommes, sois bienfaisant envers ton voisin et tu seras croyant. Aime pour les autres ce que tu aimes pour toi-même et tu seras musulman. N'abuse pas du rire, car l'abus de rire fait périr le cœur » (Sunan d'at-Tirmiδî, t.4, p.551 hadith no 2305).

Il y a aussi cet autre hadith du Prophète :

« Le musulman est celui dont les autres musulmans n’ont pas à craindre la langue ni la main, et l'émigré est celui qui fuit ce qu'Allah a interdit » (Şaћîћ d’al-Bukhârî, t.1 p.13 hadith no10).

L'Islam, à travers ses prescriptions et ses interdictions, vise à promouvoir une société dont les membres sont unis et font preuve de compassion et d’affection mutuelles, une société où se vérifierait la parole du Prophète :

« Les croyants dans leur affection mutuelle, dans leur compassion les uns envers les autres et dans leur bienveillance réciproque sont comme un corps. Si un membre souffre, c'est tout le corps qui se solidarise par la veille et la fièvre » (Şaћîћ de Muslim, t.4 p. 1999, hadith no 2586).

L’islam encourage toutes les vertus et combat farouchement tout acte ou parole empreint d’indécence.

Ainsi, l’islam

  1. Ordonne la reconnaissance de l'unicité d'Allah et interdit de Lui associer quoi que ce soit. Allah dit :

    « Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut » (Sourate an-Nisâ', verset 116).

    Le Prophète a dit :

    « Fuyez les sept péchés qui précipitent en Enfer. » On demanda : « Quels sont-ils ô messager d'Allah? » Il répondit : « Associer quelque chose à Allah (chirk), recourir à la magie, tuer quelqu'un alors qu'Allah l'a interdit sauf pour une raison juste, pratiquer l’usure, dilapider la richesse de l'orphelin, fuir le combat et calomnier les croyantes chastes et innocentes » (Şaћîћ d'al-Bukhârî, t.3, p.1017, hadith no2615).

  2. Ordonne la bienfaisance et interdit de s’approprier injustement les biens d’autrui par l'usure par exemple, ou par le vol, la fraude, la spoliation, etc. Allah dit :

    « Ô les croyants! Que les uns d'entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu'il y ait du négoce (légal) entre vous, par consentement mutuel » (Sourate an-Nisâ', verset 29).

  3. Ordonne la justice et interdit l'injustice définie de façon générale comme une agression physique ou verbale d'autrui. Allah dit :

    « Certes, Allah commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez » (Sourate an-Naћl, verset 90).

  4. Ordonne l'entraide au bien et interdit la complicité dans le mal. Allah dit :

    « Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition » (Sourate al-Mâ'ida, verset 2).

  5. Ordonne de sauver toute vie humaine et interdit d'y porter atteinte sauf dans un cadre légal. Allah dit :

    « C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.» (Sourate al-Mâ'ida, verset 32).

    Allah dit aussi:

    "Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l'Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l'a frappé de sa colère, l'a maudit et lui a préparé un énorme châtiment » (Sourate an-Nisâ', verset 93).

  6. Ordonne la bonté envers les parents et interdit de leur désobéir. Allah dit :

    « Et ton Seigneur a décrété : "N'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : "Fi!" et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. Et par miséricorde, abaisse pour eux l'aile de l'humilité, et dis: "ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme il m'ont élevé tout petit "» (Sourate al-'Isrâ', versets 23-24).

  7. Ordonne de maintenir les liens familiaux et interdit de les rompre. Allah dit :

    « Si vous vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté ? Ce sont ceux-là qu'Allah a maudits, a rendus sourds et Il a rendu leurs yeux aveugles » (Sourate Muћammad, versets 22-23).

    Le Prophète a dit :

    « Celui qui rompt ses liens de parenté n'entre pas au paradis » (Şaћîћ de Muslim, t.4, p. 1981, hadith no…).

  8. Prescrit le mariage et encourage-le. Le Prophète a dit :

    « Jeunes gens, que celui qui en a les moyens se marie, cela aide à mieux baisser le regard et préserve le sexe du péché. Quant à celui qui ne peut pas, qu'il jeûne car cela constitue pour lui une protection » (Şaћîћ d'al-Bukhârî, t.5, p. 1950, hadith no4779).

    Il interdit la fornication, l'homosexualité et tout ce qui peut y mener. Allah dit :

    « Dis : "Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit et d'associer à Allah ce dont Il n'a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas "» (Sourate al-'A`râf, verset 33).

  9. Ordonne de prendre soin des biens de l'orphelin, d'être attentionné envers lui et interdit qu’on s'approprie indûment son argent. Allah dit :

    « Ceux qui mangent [disposent] injustement des biens des orphelins ne font que manger du feu dans leurs ventres. Ils brûleront bientôt dans les flammes de l'Enfer » (Sourate an-Nisâ', verset10).

    Il interdit aussi de l’opprimer et de le maltraiter. Allah a dit :

    « Quant à l'orphelin, donc, ne le maltraite pas » (Sourate ađ-Đuћâ, verset 9).

  10. Ordonne d'être véridique quand on témoigne de quelque chose et interdit le faux témoignage. Un hadith nous apprend que « le Prophète dit un jour :

    "Voulez-vous que je vous informe des plus grands péchés ?". Il répéta cette question à trois reprises. Les gens répondirent : " Bien sûr ô prophète d'Allah ". Il dit alors : "Associer quelque chose à Allah, désobéir aux parents…". Il s'assit ensuite car il était accoudé, et ajouta : « et porter un faux témoignage ! Il le répéta avec une telle insistance que nous pensâmes : "Si seulement il pouvait s'arrêter "» (Şaћîћ d'al-Bukhârî, t.2, p.939, hadith no 2511).

  11. Ordonne d'être sincère dans les serments et interdit de parjurer (faux serment) dans l’intention de léser le droit d'autrui. Allah dit :

    « Ceux qui vendent à vil prix leur engagement avec Allah ainsi que leurs serments n'auront aucune part dans l'au-delà, et Allah ne leur parlera pas, ni ne les regardera, au Jour de la Résurrection, ni ne les purifiera; et ils auront un châtiment douloureux » (Sourate 'Âl `Imrân, verset 77).

  12. Ordonne à l'homme de prendre soin de sa vie et de ne pas se suicider, que ce soit de façon directe ou indirecte, par exemple en consommant des boissons enivrantes, des drogues, du tabac et toutes les substances qui, comme la médecine moderne l’a montré, peuvent mener à la mort. Ceci en vertu de la parole d'Allah :

    « Et ne vous tuez pas vous-même. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous. Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au feu, voilà qui est facile pour Allah » (Sourate an-Nisâ' verset 29-30).

  13. Ordonne l'honnêteté, l'intégrité morale, la fidélité aux engagements, et prohibe le mensonge, la perfidie (déloyauté) et la trahison. Allah dit :

    « Ô vous qui croyez ! Ne trahissez pas Allah et le Messager. Ne trahissez pas sciemment la confiance qu'on a placée en vous ?» (Sourate al-'Anfâl, verset 27).

    Le Prophète a dit :

    « Il y a trois caractéristiques qui font de quiconque les possède un hypocrite, même s'il jeûne, prie et prétend être musulman : celui qui ment quand il parle, qui ne tient pas parole quand il fait une promesse et qui trahit la confiance qu'on lui accorde » (Şaћîћ d'Ibn Ħibbân, t. 1, p. 490, hadith no 257).

  14. Encourage l’affection et les relations cordiales et réprouve les sentiments négatifs qui, comme la rancune, le ressentiment et la jalousie, provoquent haine et aversion. Le Prophète a dit :

    « Ne vous haïssez pas les uns les autres, ne vous jalousez pas réciproquement, ne vous tournez pas le dos mutuellement et soyez des adorateurs d'Allah frères. Il n'est pas permis que le musulman rompe avec son frère plus de trois jours » (Şaћîћ d'al-Bukhârî, t. 5, p. 2253 hadith no 5718).

  15. Recommande que l'on soit économe et dénonce le gaspillage et la prodigalité, conformément à la parole d'Allah :

    « Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu'au pauvre et au voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indûment, car les gaspilleurs sont les frères des diables; et le Diable est très ingrat envers son Seigneur » (Sourate al-'Isrâ', verset 26-27).

  16. Prône la modération et condamne l’excès de zèle et la sévérité excessive dans la religion, comme l’atteste la parole d'Allah :

    « Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous » (Sourate al-Baqara, verset 185).

    Le Prophète a dit :

    « ….et prenez garde à ne pas exagérer dans la religion car c'est l'excès dans la religion qui a fait périr ceux qui vous ont précédés » (Şaћîћ d'Ibn Ħibbân, t.9, p. 183, hadith no 3871).

  17. Exhorte à être humble et doux à l'égard d’autrui et interdit l'infatuation, l'orgueil et l'arrogance. Allah dit :

    « Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance : car Allah n'aime pas le présomptueux plein de gloriole. Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c'est bien la voix des ânes » (Sourate Luqmân, verset 19). Le Prophète dit à propos de l'orgueil : « Celui qui a dans son cœur le poids d'une poussière d'orgueil n'entrera pas au paradis ». Un homme a dit :

    « Ô messager d'Allah, chacun aime avoir de beaux habits et de belles sandales ». Le Prophète répondit : « Allah est beau et aime la beauté, l'orgueil, c'est de rejeter la vérité et de mépriser les gens » (Şaћîћ de Muslim, t. 1, p. 93, hadith no 91).

    (Rejet de la vérité se dit baţaru-l-ћaqq, et mépris des gens, ghamţu-n-nâs). Le Prophète dit à propos de l'arrogance et de l'infatuation :

    «Celui qui laisse traîner son vêtement par arrogance, Allah ne lui prêtera pas attention le Jour du Jugement » (Şaћîћ d'al-Bukhârî, t.3 p. 1340, hadith no 3465).

  18. Invite les croyants à réconcilier les gens et interdit leur de se réjouir du malheur d’autrui, comme le souligne la parole du Prophète :

    « Ne manifeste pas de joie au malheur de ton frère, car il se peut qu'Allah le prenne en pitié et te mette à l'épreuve » (Sunan d'at-Tirmiδî, t. 4, p. 662, hadith no 2506).

  19. Interdit au musulman de s'immiscer dans les affaires d’autrui, d’après cette parole du Prophète :

    « Le fait de renoncer à ce qui ne le concerne pas est le signe d’une belle pratique religieuse chez le croyant » (Şaћîћ d'Ibn Ħibbân, t.1, p.466, hadith no 229).

  20. Prescrit le respect d’autrui et réprouve le mépris et la moquerie, comme le rappelle ce verset d'Allah :

    « Ô vous qui avez cru! Qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe: ceux-ci sont peut-être meilleurs qu'eux. Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes: celles-ci sont peut-être meilleures qu'elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que "perversion" lorsqu'on a déjà la foi » (Sourate al-Ħujurât, verset11).

  21. Ordonne de veiller jalousement sur l'honneur des personnes qui sont placées sous notre protection (en particulièrement les femmes de la famille) et de rester indifférents face au déshonneur. Le Prophète a dit :

    « Trois (types de) personnes n'entreront pas au paradis: celui qui se montre désobéissant envers ses parents, celui qui ne ressent aucune jalousie vis-à-vis de l'honneur des femmes de sa famille et la femme qui imite l'homme » (Al-Mustadrak `alâ aş-Şaћîћayn, t.1 p. 144, hadith no 244).

  22. Interdit aux hommes d’imiter les femmes et vice versa. Ibn `Abbâs rapporte :

    « Le Prophète a maudit les hommes qui cherchent à ressembler aux femmes et les femmes qui cherchent à ressembler aux hommes » (Şaћîћ d'al-Bukhârî, t.5 p. 2207, hadith no 5546).

  23. Recommande de se montrer généreux et serviables envers les autres mais à condition de ne pas s'en vanter ensuite devant eux et de le leur rappeler. Un hadith du Prophète dit :« Prenez garde à ne pas rappeler aux gens le bien ou le don que vous leur avez fait car cela annule la reconnaissance et annihile la récompense » . Puis il récita la parole divine :

    « Ô les croyants! N'annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort…» (Sourate al-Baqara, verset 264).

  24. Enjoint d’avoir de bonnes présomptions envers autrui et interdit d'espionner les gens et de parler d’eux en mal en leur absence (médisance) Allah dit :

    « Ô vous qui avez cru ! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas ; et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (Non!) vous en avez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux » (Sourate al-Ħujurât, verset 12).

  25. Ordonne de préserver sa langue de toute obscénité et de la mettre au service de tout ce qui peut être profitable à l'individu ou à la société, comme le rappel d'Allah (dhikr) et la recherche de la réconciliation. Il est interdit de tenir des propos frivoles. En effet, quand Mu`âdh bnu Jabal demanda : « O prophète d'Allah, sommes-nous vraiment punissables pour ce que nous disons ? », le Prophète répondit :

    « Tu es vraiment dans l’erreur, ô Mu`âdh! Pourquoi les hommes seront-ils jetés la face ou le nez contre le sol en Enfer si ce n’est à cause de leurs langues et de ce qu’elles ont moissonné ? » (Sunan d'at-Tirmiδî, t.5, p. 11, hadith no 2616).

  26. Ordonne d’être bienfaisant envers le voisin et de ne pas lui causer du tort. Le Prophète jura :

    « Par Allah, il n'est pas croyant. Par Allah, il n'est pas croyant. Par Allah, il n'est pas croyant ». On demanda : « Qui donc, ô envoyé d'Allah ? » Il répondit : « Celui dont le voisin n'est pas à l'abri de ses injustices » (Şaћîћ d'al-Bukhârî, t.5, p. 2240, hadith no 5670).

  27. Recommande la compagnie des gens de bien et interdit les fréquentations peu recommandables. Le Prophète a dit :

    « Le bon compagnon et le mauvais compagnon sont comparables respectivement au vendeur de musc et au forgeron dans sa forge. Que le vendeur de musc vous en donne ou pas, que vous lui en achetiez ou pas, il exhale une bonne odeur. Quant au forgeron, soit il vous brûle les vêtements, soit il vous laisse respirer une mauvaise odeur » (Şaћîћ de Muslim, t.4, p. 2026, hadith no 2628).

  28. Ordonne de réconcilier les gens entre eux et ne pas semer la discorde et la haine. Allah dit :

    « Il n'y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l'un d'eux ordonne une charité, une bonne action, ou une réconciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l'agrément d'Allah, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense énorme » (Sourate: an-Nisâ' ; verset 114).

  29. Ordonne de prodiguer des conseils bienveillants et sincères (naşîћa) et interdit de les refuser à celui qui le demande, en raison de ce hadith du Prophète :

    « La religion, c'est le conseil sincère et bienveillant. » On demanda : « Pour qui ? » Il répondit : « Pour Allah, Son livre, Son prophète, l’élite des musulmans et les musulmans en général » (Şaћîћ de Muslim, t.1, p. 74, hadith no 55).

  30. Ordonne de soulager les malheurs des musulmans, de leur faciliter les choses et de couvrir leurs défauts. Le Prophète a dit :

    « Celui qui dissipe pour un croyant une difficulté dans ce monde, Allah lui dissipera une difficulté le Jour du Jugement. Celui qui soulage une personne en difficulté (endettée ou pauvre), en lui accordant des facilités (sursis, délai, aide sous forme de charité), Allah lui facilitera les choses en ce monde et dans l'autre, et celui qui cache les défauts d'un musulman, Allah cachera les siens en ce monde et dans l'au-delà. Allah aide une personne aussi longtemps que celle-ci aide son frère » (Şaћîћ de Muslim, t.4, p.2074, hadith no 2699).

  31. Ordonne de faire preuve de patience face au malheur et interdit de céder au mécontentement et à l'indignation. Allah dit :

    « Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteints: "Certes nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons ". Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés » (Sourate al-Baqara, versets 155-157).

  32. Enjoint le pardon et la clémence et réprouve les actions de représailles et la vengeance. Allah dit :

    « Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, qui dépensent dans l'aisance et dans l'adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui –car Allah aime les bienfaisants- » (Sourate 'Âl `Imrân, versets 133-134).

  33. Enjoint la compassion et interdit la cruauté. Le Prophète a dit :

    « Le très Miséricordieux fera miséricorde à ceux qui font preuve de miséricorde. Soyez bons avec les habitants de la terre et Celui qui est au ciel sera alors bon avec vous » (Sunan d'Abû Dâwûd, t.4, p.285, hadith no 4941).

  34. Ordonne la douceur et la gentillesse et prohibe la rudesse et la dureté conformément à la parole du Prophète :

    « Chaque fois que la douceur est présente en une chose, cette dernière s'en trouve embellie et chaque fois qu'elle est absente d'une chose, celle-ci est enlaidie » (Şaћîћ de Muslim, t.4, p. 2004, hadith no 2594).

  35. Recommande de répondre au mal par le bien et interdit de répondre au mal par le mal. Allah dit :

    « Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux » (Sourate Fuşşilat, verset 34).

  36. Ordonne de diffuser la connaissance et interdit de la garder secrète. Le Prophète a dit :

    « Celui qui est questionné à propos d'un savoir et refuse de le divulguer sera amené le Jour du Jugement et on lui aura passé la bride avec un mors de feu dans la bouche » (Al-Mustadrak `alâ aş-Şaћîћayn, t.1, p.181, hadith no344).

  37. Impose au musulman d'ordonner le bien et d'interdire le mal, chacun selon ses capacités et ses possibilités. Le Prophète a dit :

    « Quand l'un d'entre vous voit un mal [une chose blâmable] qu'il le répare avec sa main. S'il ne peut pas qu'il le répare avec la parole et s'il ne peut toujours pas, alors avec son cœur et c’est là le degré le plus bas de la foi » (Şaћîћ de Muslim , t.1, p.69, hadith no 49).